La musique. On a frotté la lampe dans l’espoir de voir sortir le génial génie, et on s’est retrouvé dans le studio de Samuel Safa. Notre nouveau venu dans la bande à WaSu. Samuel Safa. Le compositeur de 2Dark. Vous savez, ce jeu où quand on perd, un enfant meurt. Bon, pas dans la vrai vie, hein. Dans le monde virtuel des gamers.

Compte-rendu de visite.

AIMA6010.JPGNicolas : Après, tu fais ce que tu veux, mais moi, ce que j’aime bien c’est quand l’accordéon a le même son que la contrebasse. Ca fait plus cinéma, pas vrai Matthieu ?

csoe9756

Samuel Safa : Ah.

Nicolas : Ou que le xylophène.

Samuel : Xylophone.

Nicolas : Quoi ?

Samuel : Le Xylophone. Pas le xylophène. Top avec le pouce.

Nicolas : Ouais, bon, top avec le pouce si tu veux, le spécialiste de la musique c’est Matthieu. Mais au final c’est la même chose. Ce qui est bon, ce que je veux, c’est quand il est là, le son des instruments, mais qu’en fait, il est pfffuuuiiiit là-bas, ….

…alors que l’image, ben elle est aux antipodes de tout ça. Pour faire plus cinéma. Pas vrai Matthieu ?

RNLW1201.JPGSamuel : En fait, tu aimes quand la musique est intentionnelle et pas illustrative.

Nicolas :

Samuel : Attends, j’me lève pour t’expliquer.

XTHN8200.JPGSamuel : Tu aimes quand le son est organique, et pas midi. C’est plus clair debout ?

UCQQ4519.JPGNicolas : Heu….Voilà. Pas vrai Matthieu ?

XOLI2545.JPGSamuel : Tu veux un chocolat chaud ? Un café ? Un capuccino ? Un muffin au chocolat ?

Nicolas : Non, comme Matthieu, ça ira, merci.

 

JSKE0652.JPGSamuel Safa. La musique est un cri qui vient de l’intérieur.

Voilà Tagada ! titre définitif, c’est terminé. Juste après le mix son de Maxime Covelli-Roubaud. Merci à Samuel pour son talent et son envie.

A très vite.

Publicités

Tagada ! – 02

03/01/2018

Jeudi 21 décembre 2017.

20 h 12 : Fin du dérushage. Check.

21 h 54 : Fin de l’ours. Check.

02 h 17 : Fin du montage. Check.

On ne plaisante pas, on ne plaisante plus, chez les Wassik Suzanne.

IMG_4175_2Nicolas Suzanne : C’est bon pour moi.

El Réalizator, Matthieu Wassik : C’est bon pour moi aussi. Next.

IMG_4154_2François-Dominique Blin : Hé les gars, vous voulez vraiment pas que je termine ma réplique ?

IMG_4164_2El Réalizator : Non, mais là, maintenant, on va vite quand on fait des films, F-Do.

IMG_4167_2Nicolas : C’est pour rattraper la moyenne. Deux ans et demi pour Ne vois-tu rien venir ?, 2 semaines pour Just Free titre provisoire, ça fait un film tout les un an et demi.

IMG_4146_2El réalizator : La classe hein ! David, tu es prêt ?

David Faure : Ben…

IMG_4182_2El Réalizator : Action !

David : Et là …

El Réalizator : Coupé ! C’est bon pour moi.

IMG_4260_2Nicolas : Ok, nickel, on la garde.

El Réalizator : Next !

IMG_4148_2F-Do : C’est quand même chelou leur truc.

IMG_4222_2Nicolas : Un pomerol 2005 que tu la tournes pas pendant que le Tokyo/L’estaque nous survole, juste pour le son.

El Réalizator : Tenu.

IMG_4150_2F-Do : Non, mais c’est pas ça Nico, on les aime vos tournages, la régie, et tout, mais c’est juste que là on n’a pas le temps de dire nos…

Nicolas : Je sais, les gars, je sais, allez, on passe aux contrechamps avec Nathalie.

IMG_4188_2Baptiste Geffroy : …d’abord le cravate…

Nathalie Dodivers : Un cravate ? Mais pourquoi ?

Baptiste : …TKT BB, je gère…

Photo 13-12-2017 12 01 13_2Baptiste : …et là, je règle le mic sur pied…

Nathalie : …non, parce que tu sais…

Photo 13-12-2017 12 01 23_2Baptiste : …j’assure tout ça avec la perche…

Nathalie : …dans cette séquence…

Baptiste : Hè ! te bile pas, j’connais mon taf chérie, ok ?

IMG_4163_2Nathalie : …j’ai pas de dialogue, en fait…

Photo 13-12-2017 11 10 51_2Baptiste : Pourquoi je suis toujours le dernier pékin au courant du découpage dans cette équipe ?

 

Just Free, titre provisoire. Donc.

Un court métrage de 4 minutes 40. On souhaitait faire une histoire somme toute classique. Celle d’un jeune homme, élagueur de son état, marié à une tronçonneuse lasse depuis le temps du ronron monochrome du quotidien, qu’il aurait rencontré grâce à une agence matrimoniale, et qui tomberait amoureux de la sœur de celle-ci, pour qui chaque jour serait une fête et chaque nouveau soleil une aventure aux desseins insouciants et palpitants, elle-même mariée à son meilleur ami. Se rendant compte de l’idylle naissante, la tronçonneuse, bafouée au plus profond de sa chair, fomenterait alors une vengeance sanglante à l’ombre d’un peuplier.

4 minutes 40 de pure angoisse. C’aurait été notre premier thriller dramatico-naturaliste intimiste dans le milieu épique et passionnant des élagueurs.

Photo 13-12-2017 10 05 37_2Les deux sœurs au milieu des accessoires. Litote sur pierre. TG. 2017.

IMG_4277_2L’équipe de l’amour à la chaîne, l’agence matrimoniale : Séverine Sarris, Nathalie Dodivers et Tania Guidet. On s’est même posé la question d’une intrigue secondaire, où la responsable de l’agence, interprétée par Nathalie, serait liée à la mafia toscane et s’adonnerait à un trafic de cyprès croates.

IMG_4187_2El Réalizator : Ça risquerait pas d’alourdir le propos ?

Nicolas : C’est pas faux.

El Réalizator : On raconterait pas plutôt une histoire toute simple, genre une histoire d’amour ?

Nicolas : C’est vrai que ça nous ferait pas de mal un peu d’amour.

Photo 13-12-2017 10 01 50_2Pourtant, on avait les cyprès.

IMG_0927_2Nicolas : Allez, reviens, Baptiste, y a plus rien à capter là. On s’excuse. Ok ?

IMG_4152_2Baptiste : Non mais ça va, je fais juste des prises d’ambiances.

 

MW2017-4341-v2

Toute l’équipe de Just Free vous souhaite une bonne année 2018 !

 

Bonus Track 1 :

Photo 13-12-2017 10 00 30_2Séverine (scripte): T’es sur que tu veux pas que je t’aide au cadre ? Parce que je te sens t’énerver, et j’me disais que, sans vouloir te contrarier…

El Réalizator : Non, ça va, je vais y arriver, j’te dis. C’est gentil, Séverine.

Séverine : Parce que comme tu as encore le cache sur l’objectif, j’me disais que… Enfin, c’est toi qui vois.

 

Bonus track 2 : La traditionnelle répet en plein air

Photo 13-12-2017 10 00 15_2David : « Ca me rappelle le bureau… »

Nicolas : Ah Ah ! Fais voir ton scénar ?

IMG_4137_2Nicolas : C’est moi qui ait écrit ça ? Eh eh ! Mais c’est super drôle en fait !

 

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, nous en avons terminé avec Ne vois-tu rien venir ?. Alors place à la projection et vive le cinéma.

Merci à Tania Guidet et Mickaël Sarris (assistant cadre) pour les photos.

Tagada ! – 01

14/12/2017

Comme il le chantait si bien, L’aventure, c’est l’aventure. Notre dernière a eu lieu hier, entre la Toscane et les calanques.

HipstamaticPhoto-534856989.154279David Faure : …Et là, j’attaque les jeunes pousses en coupant aux 2/3 sans jamais atteindre le vieux bois, c’est primordial ça, du bas vers le haut, rapport à la pénétration de lumière, tu vois, en taille légère, pour le préserver…

François-Dominique Blin : Et tu fais ça quand ?

art01_002 copieDavid : courant Mai.

Sans titre-3 copieF-Do : Ah ben non, non, j’t’arrête tout de suite, la taille au vert, ça te garantit rien du tout sur la cicatrisation naturelle des plaies, surtout sur le cyprès de Provence. Le Leyland, à la limite, avec un émondage léger et sans étêtage, je veux bien, mais là, t’es bon pour un recépage dans les 2 ans, c’est sûr.

Sans titre-4 copieDavid : J’suis pas totalement convaincu, quand même, parce que mon étêtage va renforcer la plante, le tronc va grossir c’est obligé, à cause de l’interruption de l’utilisation de la sève par les parties supprimées. Cqfd, F-D-O.

art01_001 copieF-Do : Mais non, mais laisse tomber, c’est n’importe quoi ton truc.

HipstamaticPhoto-534856757.215200.JPGEl Realizator : Non, Baptiste, on finit d’abord le plan, et après, on fait la pause repas. On en a encore pour deux minutes.

Baptiste Geffroy : Je disais ça comme ça, c’est juste que comme il a dit Toscane et calanque, ça m’a fait penser à un plat de linguine sauce Ragù, avec du parmesan, suivi d’une soupe de poisson, c’est tout, mais on finit le plan, pas de problème.

 

Just free (titre provisoire), court métrage avec Nathalie Dodivers, David Faure et François-Dominique Blin. Equipe plateau composée de Tania Guidet, Séverine Sarris et Mickaël Sarris. Régie studio par Sabine Wassik. Prise de son par Baptiste Geffroy. Aide au scénario par Franck Bovis. Réalisé par Matthieu Wassik et Nicolas Suzanne.

O que você está fazendo hoje ? Nada ?

Alors si le coeur vous en dit, vous pouvez toujours vous rendre au Curtas do Acaso, à Lisbonne (alors, attention, il faut prononcer Lisboa) pour y regarder pleins de court-trages, dont Une Fleur à L’horizon (alors, attention, il faudra préciser A Flower in the Horizon) :

Sans titre 9

Et si l’estomac vous en dit en suivant le coeur, vous pourrez toujours aller déguster un Bacalhau au bien nommé A Casa do Bacalhau, rua do Grilo.

Bon week-end à vous.

L’oubliée – 03

23/03/2017

loubliée253

El Realizator : F-Do, le 09 avril, 14 h,…

François-Dominique Blin : Hein ? Quoi ?

El Realizator : Le 09 avril, 14 h, « L’oubliée » est diffusé à la 3ème journée du court-métrage à Gardanne. Pour plus de renseignements, tu peux cliquer sur le mot court-métrage, écrit en orange et en gras pour qu’on le voit mieux. Vous venez tous ?

loubliée229

F-Do : 09 avril, 09 avril… Ah ben non, pas le 09 avril, le 09 avril, c’est pas possible, y’a Toulouse-Marseille au Stadium de Toulouse, 32ème journée de Liguain, 15 heures, tarif à partir de 5 €, période de vente grand public du 29/10/2016 à 18 h 30 au 09/04/2017 à 15 h, cliquez pour choisir votre tribune…

loubliée211

Baptiste Geffroy : Moi, ch’sais pas trop, il y a « Victoire Magloire » par la Kompani Ibao au château de Comper, théâtre-récit durée 1 h 10, à partir de 8 ans, en partenariat avec le centre de l’imaginaire Arthurien, dans le cadre du festival des Mythos à Rennes, entrée 5 €. Y’aura des petits sablées, j’en suis sur !

loubliée243

France Renard : Ouais, pareil, j’ai vu qu’il y avait l’exposition « Ciao Italia ! Un siècle d’immigration et de culture italienne en France (1860-1960) », au musée de l’immigration, Paris 12ème, ouvert tous les jours sauf lundi 1er mai, de 10 h à 17 h 30, fermeture des caisses 45 mn avant…

loubliée264

F-Do : En plus, juste après il y a Narbonne-Perpignan, au Parc des sports et de l’amitié de Narbonne, 27ème journée de ProD2 saison 2016/2017, billet à partir de 7 € en latérales. C’est pas moi qui fait les calendriers, non plus…

loubliée222

Andy Trax : Si j’arrive à finir ce foutu point à temps, et que je vais pas à l’exposition « Bordeaux Ville de Pierre : collection Jean Missegue », catégorie Expositions et Visites, Tarif d’entrée : plein tarif 3.5 €, tarif réduit 3 €, adresse : Porte Cailhau, place du Palais, 33000 Bordeaux, informations complémentaires au 05 56 00 66 00 (Office du Tourisme), je viens.

loubliée215

El Realizator : Vous êtes sérieux ? Mais si vous venez pas, je vous lis « La formation de l’acteur » de Constantin Sergueïevitch Stanislavski, poche juin 2001, 349 pages, collection petites bibliothèques voyageurs, dimension du produit 17×10.9×2 cm, 17 avis clients, livré sous 48 heures, et je vous la lis EN POLONAIS AVEC UNE CHEMISE A CARREAUX AU COIN DU FEU ! Tellement je suis flou de rage.

loubliée240

Laura Bosq : Pas cap.

Ezra Iriha : Pas cap.

F-Do :

loubliée209

Andy : Moi, j’dirais qu’il est cap.

Baptiste : Le sweat près du feu, il va avoir chaud, c’est sur.

loubliee16

El Realizator : „…Nigdy nie starają się być zazdrosny, albo miłość, albo cierpieć dla zabawy…”

L’oubliée

Court-métrage réalisé par Matthieu Wassik, avec France Renard et François-Dominique Blin, sera diffusé lors de 3ème journée du court-métrage, organisée par  Mon rêve Production.

Les projections s’effectueront à la Maison du Peuple, avenue Léo Lagrange, 13120 Gardanne, à partir de 13 h 45, PAF : 3 euros, Buvette, Parking gratuit.

Un grand merci aux organisateurs.

Venez nombreux.

IMG_8371

 

 

img_8246

Matthieu Wassik (chuchotant) : Bonjour, nous nous trouvons dans la cabine de montage et de mixage son, d’où Maxime Covelli Roubaud, notre monteur et mixeur-son, explique au réalisateur Nicolas Suzanne le travail effectué sur la bande son de son film « Ne Vois-Tu Rien Venir ? ».

img_8220

Maxime Covelli Roubaud : En fait, j’ai incrusté le dfx dans la courbe lan, qui permets de denoiser sans feed-up l’alterswitch…

Nicolas Suzanne : Ah ouais, je vois.

Maxime : T’entends.

Nicolas : Pardon ?

Maxime : T’entends. C’est du son.

Nicolas : Ah ouais, c’est vrai.

img_8246

Matthieu : le son, c’est toujours un peu technique.

img_8222

Maxime : …Et là, j’ai laissé les voix dans le bus 3-4. On entends pas l’effet stéréo car j’ai bypassé le routing de l’aux dans le plug de la réverb.

Nicolas : Ah ouais, je vois.

Maxime : T’entends.

Nicolas : Ah ouais, j’entends.

img_8246

Matthieu : Il ne devrait plus tarder à lui parler de la fameuse réverb à convolution…

img_8218

Maxime : Et donc ici, je placerai une réverb à convolution qui remettra les sons dans leurs lieux d’origine, pour récupérer toute la chaleur de l’analogique.

Nicolas : Aaaaahhh ouuuaaiiiiss ! Je vois. J’entends ! Pardon…

img_8236

Max, monteur son qui a plus de raccourcis clavier que Beyoncé de followers.

img_8233

Baptiste Geoffroy (ingénieur du son sur le tournage) : Rôô, quand même, la qualité du son direct, là !

img_8208

Maxime : Bon, là, j’ai du reprendre tous les sons directs, à cause des phases.

Nicolas : Là, j’entends. J’entends vraiment.

img_8213

Nicolas : Et sinon, tu crois que tu pourrais rajouter des bruits comme des bruits de couteaux, des couteaux qui couperaient des carottes, des petites carottes, sur une grosse planche en bois, un peu comme le bruit du combat dans la Fureur du Dragon, quand Bruce Lee affronte Chuck Norris, tu vois, t’entends, je veux dire, çà donnerait du peps à la séquence. Un rythme arythmique, en fait.

img_8215

Nicolas : Tchac Tchac Tchac ! Tchac Tchac ! T’entends ce que je veux dire  ?

Maxime : Ouais. J’entends. Le problème, c’est que si je rajoute des bruits comme des bruits de couteaux, des couteaux qui couperaient des carottes, des petites carottes, sur une grosse planche en bois, un peu comme le bruit du combat dans la Fureur du Dragon, quand Bruce Lee affronte Chuck Norris, qui devraient donner du peps à la séquence, un rythme arthymique, en fait, ça risque de faire plus film d’Arts Martiaux que comédie sociale. Et ton film, c’est quand même un peu une comédie sociale.

img_8246

Nicolas : Ah ouais, j’entends. C’est dommage quand même.

Matthieu : C’était donc un reportage en immersion dans la cabine de montage et mixage son de « Ne Vois-Tu Rien Venir ? ». La post-production touche à sa fin, l’étalonnage est prévu en mars. A vous les studios.

L’oubliée – 02

24/12/2016

 

loubliee200

Andy Trax : les gars, j’ai vu le petit Jésus !

loubliee201

François-Dominique Blin : Heu, non…en fait, moi c’est François-Dominique.

France Renard : Erwan. Toi, c’est Erwan.

F-Do : Ah oui…Erwan. Erwan comment déjà ?

loubliee204

France : Erwan tout court. Tiens, t’as levé ta chemise ?

F-Do : Ouais, c’est un délire du réal, genre « film d’anticipation sans chemise »…

loubliee202

Voix off : les gars, pour les fêtes, une photo sympa pour les lecteurs, merci.

 

Toute l’équipe de WassikSuzanne vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et vous remercie pour votre soutien.

 

Et pour ceux qui n’auraient pas Facebook…

loubliee203

L’équipe technique de WassikSuzanne : Quoi ? Y’a des gens qu’auraient pas Facebook ?

…L’oubliée est en compétition au Nikon Film Festival :

http://www.festivalnikon.fr/video/2016/1248

Cliquez, votez, et profitez !

Et d’ici là : A l’année prochaine, même heure, même chaine.